Lutte contre la chenille processionnaire du chêne

La chenille processionnaire du chêne est un ravageur important. Outre qu’elle occasionne des défoliations sur les arbres, elle est également redoutée pour les urtications qu’elle provoque chez l’homme et les animaux. Ces nuisances sont observées au cours des mois de mai et juin.
En 2019, comme depuis 2007, la FDGDON Morbihan a organisé une campagne de lutte collective via un traitement biologique préventif à partir du sol (micro tracteur + appareil de pulvérisation de grande puissance). 1200 chênes ont ainsi été traités. Durant l’été 2019, et afin de mesurer le niveau de population, un nouveau piégeage des papillons a été réalisé sur la région en collaboration entre la FREDON Bretagne et la FDGDON Morbihan. Si le nombre de captures est resté relativement faible dans l’ensemble, il faut noter néanmoins une tendance à l’augmentation, comparativement aux années précédentes. Ceci laisse donc présager une présence de chenilles plus élevée en 2020.

Par conséquent, il est proposé pour 2020 une campagne de traitement biologique préventif à partir de la deuxième quinzaine d’avril, suivant les mêmes modalités que les années précédentes. La solution appliquée sur les chênes est une solution biologique sans danger pour l’homme, les animaux et l’environnement. Les traitements seront réalisés chez les particuliers qui se seront inscrits en mairie.

Bulletins d’inscription disponibles en mairie et chèque à l’ordre de la FDGDON Morbihan à adresser à la FDGDON pour le 3 avril.

Chenilles processionnaires du pin et du chêne : Que faire ou ne pas faire ?

Rappel :

Chenilles du chêne : inscriptions sont à faire en février-mars pour un traitement réalisé entre fin avril et début juin
Chenilles du pin : inscriptions sont à faire en juillet-août pour un traitement réalisé entre fin septembre et début décembre