L’écopâturage, contre la renouée du Japon

La Renouée du Japon, plante vivace invasive apparue à Saint-Gildas il y a une vingtaine d’années, se développe par le système racinaire ainsi que lors des transports de terre.

Divers moyens de lutte existent, au nombre desquels l’écopâturage qui est la solution retenue par la commune depuis 2016. Ceci explique la présence de « chèvres des fossés » dans les secteurs de Kerfago et du Goh Velin de mars à octobre. Les animaux, friands de renouée, sont répartis dans des enclos sur les deux sites. Sous l’action du broutage, la plante s’épuise et meurt… mais la lutte est longue !

Les chèvres ont donc fait leur retour cette semaine. Elles sont mises à la disposition de la commune par convention avec la société « Ecopâturage du Golfe », de Sarzeau.